Bien choisir sa chaudière

La chaudière comme moyen de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire est une solution à la fois écologique et économique. Bien que le prix du gaz soit en constante augmentation, cela reste un moyen intéressant pour se chauffer. Pourtant, bien choisir sa chaudière n’est pas simple, entre les différents types de chaudières et les possibilités que vous offrent votre habitation, votre budget ou vos besoins, le choix n’est pas si évident : chaudière gaz ou fioul, chaudière à condensation, chaudière murale ou à poser, il existe une multitude de chaudières avec chacune des caractéristiques différentes.

Dans cet article, nous allons vous présenter ces différents types de chaudière ainsi que les critères de sélection de votre appareil en fonction de vos besoins ou des contraintes liées à votre habitation : chauffage seul ou production d’eau chaude sanitaire, le raccordement de votre logement au gaz de ville ou l’espace dont vous disposez pour l’emplacement de votre chaudière.

Présentation des différentes chaudières

Plusieurs types d’appareils s’offrent à vous : chaudière mixte, chaudière à condensation, chaudière gaz ou fioul, chaudière murale ou sol. Pour bien choisir, il faut avant tout être raccordé au gaz de votre commune mais il existe d’autres types de chaudières comme les chaudières au fioul ou électriques

Chaudières électriques

Si vous n’êtes pas raccordé au gaz, il existe des chaudières électriques, qui comme leur nom l’indique fonctionne à l’électricité au lieu du gaz. Elles présentent beaucoup d’avantages : elles sont généralement mixtes (production d’eau chaude sanitaire et chauffage), simple d’installation, peu onéreuses à l’achat et elles offrent un bon rendement mais elles sont à réserver aux logements bien isolés et aux petites surfaces car à l’utilisation, elle reste une solution plus coûteuse qu’une chaudière gaz classique, l’électricité étant une énergie chère aujourd’hui.

La chaudière mixte ou double service

Une chaudière mixte est un appareil qui sert à la fois au chauffage et à la production d’eau chaude sanitaire. On distingue 3 sortes de chaudières mixtes :

  • les chaudières avec production d’eau chaude instantanée qui conviennent pour les faibles besoins en eau chaude et qui produisent de l’eau chaude à la demande. Pratique, elles sont également peu encombrantes et conviennent donc aux petites surfaces.
  • On trouve ensuite les chaudières à micro-accumulation qui disposent d’un petit réservoir d’eau chaude pour les besoins un peu plus importants.
  • Enfin, il y a les chaudières à accumulation qui intègrent un ballon pouvant aller de 20 à 150 litres. Ce type de chaudière convient aux besoins très importants en eau chaude ou pour les logements disposant de plusieurs salles de bains et qui sont susceptibles d’être utilisées en même temps.

La chaudière à condensation

Gaz ou fioul, la chaudière à condensation est une solution de chauffage qui offre un bon rendement et qui est recommandé si vos dépenses annuelles en gaz sont importantes. La chaudière à condensation permet de réaliser jusqu’à 25% d’économie par rapport à une chaudière classique. En effet, elle récupère la chaleur issue des combustions pour les transformer en vapeur d’eau et la diffuser ensuite dans tout le réseau de chauffage central. Ce procédé lui permet de fournir plus de chaleur avec moins d’énergie, d’autant qu’elle fonctionne à une température très basse par rapport à d’autres chaudières ce qui la rend donc plus économique et écologique, surtout si vos besoins en chauffage sont importants.

Ce type de chaudière est assez onéreux à l’installation mais elle bénéficie de différentes aides accordées par l’État (crédit d’impôts, prêt à taux zéro, primes). La chaudière à condensation fait l’objet d’une directive européenne qui la rend obligatoire depuis 2015 dans le cas d’un renouvellement. Cette directive a pour objectif de réduire la consommation énergétique de l’Union Européenne de 10% d’ici 2020. En pratique, il ne s’agit pas d’une réelle obligation, l’objectif principal étant de réduire les émissions produites par les installations de chauffage en respectant les critères de performances établies par cette directive, une chaudière basse température permet donc également de respecter ses critères.

Chaudière gaz basse température

Comme son nom l’indique, ce type de chaudière fonctionne à une température plus faible qu’une chaudière dite classique. Alors qu’une chaudière standard fonctionne à 90°, la température d’une chaudière basse température avoisine les 40° pour fournir la même chaleur qu’une chaudière standard. Elle utilise donc moins d’énergie pour produire la même puissance de chauffe. Pour que son rendement soit optimal, il est recommandé de l’associer à des radiateurs également dits « basse température ». De plus, elle est généralement assez compacte et trouve facilement sa place dans de petits espaces. Son prix est moins élevé que celui d’une chaudière à condensation mais elle ne bénéficie d’aucune subvention de l’État lors de l’achat. Si vos besoins en chauffage ne sont pas très importants et que votre habitation est bien isolée, ce type de chaudière est fait pour vous.

Chaudière murale ou à poser

L’autre critère essentiel de sélection de votre chaudière est l’espace dont vous disposez. Basse température ou à condensation, vous pouvez choisir entre une chaudière murale ou à poser. Les chaudières murales sont, comme leur nom l’indique, à fixer sur les murs de votre habitation. Elles ont l’avantage d’être peu encombrantes et peu volumineuses et conviennent donc aux petites ou moyennes surfaces avec des besoins en chauffage et en eau chaude peu importants.

En revanche, si votre habitation est grande, et que vos besoins en eau chaude et en chauffage sont donc plus conséquents, il est préférable d’opter pour une chaudière sol. Elles sont plus volumineuses qu’une chaudière murale et doivent donc être placées dans une pièce qui ne soit pas réservée à l’habitation. Il est aussi important de prendre en compte votre budget car une chaudière sol est plus onéreuse qu’une chaudière murale.

Le choix entre ses deux types de chaudières repose donc essentiellement sur des critères d’espace (petite ou grand surface, possibilité d’avoir un emplacement dédié à la chaudière à poser), de besoins et évidement de budget. Il est également important de noter que les chaudières fioul sont pratiquement toutes des chaudières à poser.

En conclusion, le choix de votre chaudière dépend donc principalement du secteur de votre habitation (raccordement ou non au gaz de ville), une chaudière à gaz étant plus économique qu’une chaudière au fioul ou électrique. L’objectif étant d’éviter la surconsommation d’énergie et les surprises sur votre facture. Son choix dépend aussi de votre budget, tant pour l’installation de votre appareil que pour son utilisation. Certains appareils peuvent être assez chers à l’installation mais se révèleront rapidement rentable après quelques années d’utilisation. L’emplacement dont vous disposez est également un point important à prendre en considération ainsi que vos besoins en chauffage puisque ce sont eux qui déterminent la puissance nécessaire pour chauffer l’ensemble de votre habitation et assurer une production d’eau chaude sanitaire conséquente.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *