Bien choisir son chauffage

Bien choisir son système de chauffage est essentiel. Quand on sait qu’aujourd’hui, le chauffage représente le premier poste de consommation d’énergie domestique, réduire sa consommation en énergie devient l’une des préoccupations essentielles des français. Le poids des dépenses en chauffage représente une part importante sur le budget aussi, plusieurs éléments sont à prendre en considération pour choisir le mode de chauffage le plus adapté à vos besoins et bien évidemment à votre budget, tant pour l’installation que la consommation : votre type de logement (maison neuve ou ancienne, appartement), le nombre d’occupants ou la durée estimative d’occupation de votre logement.

Choisir son installation en fonction de votre logement

Le système de chauffage que vous choisirez dépend essentiellement du niveau d’isolation et de la performance énergétique de votre habitation. Une mauvaise isolation peut être une source de déperdition thermique ce qui entraine par conséquent, une augmentation de votre consommation. Aussi, mieux une maison est isolée, moins il y aura de pertes de chaleur dans votre habitat, ce qui aura évidemment un impact sur votre consommation en énergie et sur l’environnement. Pour une habitation bien isolée, vous pouvez opter pour un système de chauffage basse température.

Différentes installations

Il existe plusieurs types de chauffage : chaudière à condensation gaz ou fioul, pompe à chaleur basse ou haute température, climatisation, électrique, etc.

Vous pouvez également combiner deux systèmes de chauffage en fonction de la surface de votre logement ou de vos besoins ou opter pour une régulation du chauffage par zone pour ne chauffer que quelques pièces de votre habitation et programmer différentes températures en fonction des heures d’occupation de votre maison, afin de maitriser au mieux votre consommation.

La pompe à chaleur basse et haute température

La pompe à chaleur est un système qui utilise les calories présentes naturellement dans l’air pour les restituer au sein d’une habitation pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Certains modèles réversibles permettent également de rafraichir sa maison l’été. On trouve également aujourd’hui des modèles de pompes à chaleur qui s’adaptent aux logements équipés au gaz.

Ce système de chauffage est assez onéreux à l’installation mais il se révélera rapidement rentable en termes de consommation ce qui vous permettra de réduire de façon significative le montant de vos factures en énergie.

La pompe à chaleur présente plusieurs avantages, surtout si votre habitation est parfaitement isolée, pour maitriser votre consommation et réaliser des économies d’énergie, puisqu’elle permet de contrôler la température voulue à l’aide d’un thermostat. C’est également un système écologique puisque les pompes à chaleur produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment et offrent donc un rendement idéal. Bien que certains systèmes utilisent de l’électricité, elles restent moins polluantes et plus économiques que le chauffage électrique.

Ce type d’installation est à privilégier dans les régions chaudes ou aux hivers doux car en cas de grand froid, il est nécessaire de l’associer à un autre type de chauffage.

La différence majeure entre une pompe à chaleur haute température et une pompe à chaleur basse température réside dans la température de sortie de l’eau. Une pompe à chaleur air-eau basse température alimente le circuit de chauffage du logement avec une eau dont la température est comprise entre 35 et 45°C alors qu’une pompe à chaleur haute température fait, quant à elle, circuler de l’eau dont la température dépasse les 65°C. Elle demandera donc une consommation électrique plus importante pour circuler à cette température, tout en restant une solution de chauffage économe.

Une pompe à chaleur basse température conviendra donc davantage aux logements bien isolés car leurs besoins en chauffage sont plus faibles. Ce système offre ainsi un très bon rendement, particulièrement dans les régions chaudes car l’écart entre la température extérieure et la chaleur produite pour chauffer l’habitation est moindre. Ces deux aspects permettent ainsi d’atteindre une performance énergétique élevée et une consommation maîtrisée. Bien que coûteuse à l’installation, la pompe à chaleur basse température reste donc un bon investissement, mais la situation géographique et l’isolation de votre habitation sont des éléments essentiels à prendre en considération pour bénéficier des avantages qu’elle offre en termes d’écologie et d’économie en énergie.

La chaudière à condensation : une solution à la fois économique et écologique

La chaudière gaz à condensation reste la solution la plus économique tant à l’installation qu’à l’utilisation puisqu’elle permet d’associer chauffage et production d’eau sanitaire, limitant ainsi le nombre d’appareils.

Son coût d’installation est un peu plus coûteux qu’une chaudière classique mais l’économie en consommation peut atteindre jusqu’à 25% ce qui permet donc de l’amortir en seulement quelques années. Ce type d’installation est éligible au crédit d’impôts et aux aides de l’état.

Le fonctionnement d’une chaudière à condensation est différent de celui d’une chaudière ancienne ou classique : elle récupère les fumées issues de la combustion du gaz en les transformant en vapeur d’eau pour libérer la chaleur et la diffuser dans le réseau de chauffage central.

C’est donc une solution à la fois économique et écologique puisqu’elle permet de réduire la consommation de gaz de votre chaudière par rapport à une chaudière classique et elle se révélera donc rapidement rentable en termes de rendement et de consommation.

Tout comme la chaudière gaz à condensation, la chaudière fioul à condensation récupère la chaleur issue des fumées de combustion pour restituer la chaleur en consommant moins de fioul. Ce système est donc également plus économique et écologique qu’une chaudière fioul classique.

La climatisation

La climatisation réversible comme mode chauffage principal est un système de chauffage qui permet à la fois de chauffer son habitation l’hiver et de la rafraichir en été.

Bien que certains climatiseurs soient capables de fonctionner à des températures négatives, ce type de chauffage est à privilégier dans les régions chaudes ou aux hivers doux car il demanderait alors une consommation assez conséquente pour chauffer l’ensemble d’une habitation ce qui le rendrait très énergivore dans des régions plus froides ou aux hivers rigoureux.

Différents éléments sont à prendre en compte lors de son installation : sa classe énergétique, sa performance, sa consommation en électricité, sa puissance, son coefficient d’efficacité frigorifique et son volume sonore car certains modèles peuvent être relativement bruyants.

Pour son installation, choisissez un professionnel RGE habilité à intervenir sur des circuits frigorifiques et qui vous proposera un contrat de maintenance dès la mise en place de votre climatisation pour vous garantir une utilisation sereine de votre appareil.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *